mercredi 20 août 2014

Panna cotta vanillée à l'abricot


Ingrédients (pour 4 personnes)
15cl de crème liquide
15cl de lait
50g de sucre roux
2 feuilles de gélatine
1 pincée de vanille en poudre
250g d'abricots

50g de sucre roux

Recette
Mettre la gélatine à ramollir dans de l'eau froide.Dans une casserole, faites chauffer le lait, la crème, la vanille et le sucre roux sans cesser de remuer. Quand c'est bien chaud, ajoutez la gélatine essorée et mélangez. Répartissez dans 4 récipients. Lavez les abricots, les mettre dans une casserole avec le sucre. Chauffez et laissez compoter en remuant de temps en temps. Laissez refroidir. Au moment de servir, nappez chaque panna cotta avec deux cuillères à soupe d'abricots.



Commentaire
Un dessert fin qui finit un joli repas copieux. Avec cette recette je participe au Culino Version d'août sur le thème de la panna cotta.

Bon app !!

vendredi 15 août 2014

Brochettes yakitori

 

 
 



Ingrédients (pour 8 brochettes)
4 blancs de poulet
8cas de sauce teriyaki (Kikkoman)
 
Recette
Coupez la chair en dés, mettez-les dans un plat creux avec la sauce. Mélangez. Filmez et laissez mariner 30 min au frai.
 
Egouttez-les morceaux de poulet. enfilez-les sur des petits piques en bois. Faites-les griller à la poêle ou au barbecue 8 minutes en les tournant et en les badigeonnant régulièrement de la marinade.
 
Servez ces brochettes brulantes accompagnées de riz japonais.



Commentaires
Simple, rapide et gourmand, par contre beaucoup plus salé que les brochettes japonaises de resto. J'ai trouvé la recette dans Femme actuelle. La sauce est fournie par mon partenaire Kikkoman. Avec cette recette je participe au défi brochettes chouettes

Défi Brochettes chouettes

Bon app !!

dimanche 10 août 2014

Partenariat et blog, toujours un succès ?





Quand j’ai lancé mon blog de cuisine, j’avais dans l’idée que publier des recettes me forcerait à manger sainement. J’étais en thèse, au moment de la rédaction, j’avais déjà perdu plus de 10 kilos bref il fallait que je me reprenne en main. Comme beaucoup d’activités je me suis prise au jeu, faire de nouvelles recettes, les photographier, les mettre en valeur mais surtout les partager, avoir votre approbation vous lecteurs et en arriver à avoir des followers. Puis un jour un petit mail est arrivé, discrètement sans chichi avec dans son titre le mot Partenariat, et voilà comment l’aventure des partenariats à commencer.

Pour ma part, le principe général d’un partenariat est le suivant : une enseigne me fournit un ou des produits (matériel ou consommable) que je présente sur le blog. Je réalise en général une photo du produit reçu, je décris brièvement la marque et fais apparaître son logo. Ou plus directement j’utilise le produit dans mes recettes. Ensuite dans l’onglet partenariat, je place le logo du partenaire, un bref résumé de la marque et les liens vers les recettes qui utilisent le cadeau.

Chaque partenariat a ses propres règles : vous avez le partenariat classique, où le partenaire demande juste une mise en évidence et ne s’implique pas plus que ça. Certains partenaires mettent même un lien sur leur site pour mettre en évidence votre blog. On trouve aussi le partenariat avec gain, notamment pour le matériel: si quelqu’un commande le matériel en passant par votre blog vous touchez des royalties.

En général les partenariats se passent bien puisque nos blogs permettent aux marques de se faire une publicité à moindre coût. Malheureusement, certains l’ont bien compris et surfent sur cette vague en abusant des blogueurs. On a tout d’abord le cas de la marque qui n’envoie qu’un bon de réduction. Certes c’est déjà quelque chose mais ça veut dire qu’en plus de la pub gratuite que le blog fait, on doit mettre de notre argent pour acquérir le produit. J’avoue que pour ma part je regarde quand même le montant du bon de réduction avant d’accepter.

Si tout partenariat entraîne des règles à suivre celles-ci doivent être en adéquation avec la politique de votre blog. Oui mais voilà ce n’est pas toujours le cas : notamment avec les partenariats que j’appelle à huit-clos, c’est-à-dire qu’on a le droit de parler de la marque, d’utiliser les produits mais interdiction de dénigrer la marque ou de donner un avis négatif. A ce niveau, on voit déjà qu’en tant que blogueur on perd son droit d’expression mais surtout sa liberté. Car quand le produit n’est pas bon … il est interdit de le dire.
Enfin lorsque le partenaire fixe les règles il faut bien faire attention à ce qu’elles entraînent et ne pas se retrouver à devoir publier un minimum d’articles avec le produit, comme cela me l’a été demandé parfois un article minimum par mois.

En conclusion je dirai que cela fait maintenant plus de deux ans que le blog est en collaboration avec des partenariats. Certains ont été courts ou non renouvelés. D’autres m’ont permis de découvrir de superbes marques que j’ai plaisir à mettre en avant. De nouveaux sont en négociation… Avec l’expérience, je prends très au sérieux les demandes de partenariats que je peux recevoir en identifiant bien les produits, la marque et l’interlocuteur. Je n’accepte pas tout et je me permets de fixer certaines règles. Je garde ainsi tout ma liberté et je continue à me faire plaisir !


Article publié sur Sobusygirl  ici

jeudi 7 août 2014

Quiche courgettes/féta



Ingrédients
1 pâte feuilletée bio
1 pot de fêta aux herbes de Provence  (Salakis)
4 œufs bio
4 cas de lait
4 cas de crème liquide


Recette
Épluchez et coupez en fines lamelles les courgettes. Dans une grande poêle, mettez deux cas de l'huile de la fêta et les courgettes. Laissez cuire jusqu'à ce que courgettes soient bien tendres. Préchauffez le four à 220°C. Égouttez la fêta.  Étalez la pâte et mondez un plat. Répartissez les dés de fêtaDans un saladier, mélangez les œufs, le lait la crème. Assaisonnez. Ajoutez les courgettes pour qu'elles soient bien nappées. Répartissez la préparation sur la fêtaEnfournez pour 40 minutes.




Commentaires
Dégustée lors d'un pique-nique froide au boulot avec une salade. Tout le monde a bcp aimé !


Bon app !!

samedi 2 août 2014

Mes astuces pour faire manger des légumes aux enfants sans grimace !


Il n’y a pas encore si longtemps, les légumes n’étaient pas les bienvenus à la maison. Je ne parle pas bien sûr des  « légumes jaunes » type pâtes, riz ou frites. Non je parle du bon légume vert qui une fois posé sur la table engendre des larmes et un « j’en veux pas ! » Je parle des enfants mais aussi du spécimen masculin qui lorsque je fais des brocolis et de la purée me sert une tonne de brocolis avec une noisette de purée alors que dans son assiette il y a une miette de brocolis et un volcan de purée.

Alors après de nombreux plats  jetés, j’ai décidé de dire halte : j’ai limité les pâtes/riz/ pomme de terre et je suis passée aux légumes. Voici quelques astuces pour que ça fonctionne :

La première astuce c’est de faire découvrir les légumes aux enfants. En région parisienne, beaucoup de fermes proposent de cueillir soi-même ses légumes. Les enfants adorent se balader dans les allées, voir les différents légumes, comment chacun pousse. En rentrant à la maison, avec les enfants, on lave les légumes, on les prépare et au moment de passer à table. L’enfant est tellement fier d’avoir participé à la préparation que ça passe tout seul.

Une autre astuce c‘est le mode de préparation. Tout le monde sait que les frites, ça a la cote alors pourquoi ne pas surfer sur cette vague ? Frites de carottes, de panais, de butternut, ça fonctionne très bien et puis faite dans la friteuse sans huile ça a beaucoup de succès et c’est peu calorique.

Un autre moyen, ce sont les gratins. Courgettes, poireaux, brocolis ou même choux de Bruxelles, cuits à la vapeur puis passés au four accompagnés d’une béchamel ou d’un peu de crème et surtout de gruyère râpé pour faire le gratin.  A la maison tout le monde aime.

En hiver il y a aussi l’option soupe. Elle se fait avec toute sorte de légumes que l’on cuit avec un peu d’eau et qu’on mixe. La soupe peut être en plus agrémentée d’épices (curry, épices à couscous), d’herbes aromatiques (persil coriandre), de fromage (Vache qui rit, Kiri, chèvre) ou par l’ajout d’un peu de viande (jambon, agneau, chorizo).  Souvent le dimanche soir on fait un bar à soupe, je pose la soupe sur la table et chacun fait son petit mélange sans oublier de préparer des petits croûtons de pains au beurre et l’ail.

Enfin pour lutter contre l’invasion des pâtes, j’ai pris l’initiative de les remplacer par des légumes. La famille a ainsi pu manger du pâtisson ou des tagliatelles de carottes à la carbonara, et plus récemment des courgettes façon lasagne à la bolognaise.


En conclusion je ne vous ferai pas l’offense de vous rappeler que manger des légumes est essentiel pour la santé car source de fibre et de vitamines mais je dirai juste qu’il est du devoir des parents d’initier les enfants à tout goûter surtout dès le plus jeune âge pour habituer le palet et prendre de bonnes habitudes alimentaires.

jeudi 31 juillet 2014

Foccacia olives noires, féta et basilic





Ingrédients
500g de farine 
1 sachet de levure de boulanger déshydraté
30 cl d'eau tiède
1/2 c. à café de sel
2 cas d'huile d'olive
100 g d'olives noires dénoyautées
100 g de feta
1 cas de basilic ciselé
sel de Guérande

Recette
Délayez la levure dans 3 cas d'eau tiède et laissez lever 15 minutes.
 
Dans un saladier ou à la MAP, versez la farine, creusez un puits, versez la levure, 2 cas d'huile d'olive et le sel. Pétrissez les ingrédients à la main pendant 10 minutes pour avoir une pâte bien élastique. Laissez lever pendant 45 minutes dans un endroit tempéré.

Préchauffez le four th.180°C.

Déposez la pâte sur un plan de travail fariné et étalez-la en rectangle ou en rond de la taille de votre plaque à pâtisserie. A l'aide du manche d'une cuillère en bois, faites des trous dans la pâte et  garnissez d'olives dénoyautées, des cubes de feta. Parsemez de basilic ciselé, ajoutez un filet d'huile d'olive et d'une pincée de sel de Guérande.

Enfournez et laissez cuire 30 minutes environ.


Commentaire
Une foccacia énorme, j'ai eu un raté j'ai oublié le basilic. J'ai fait la moitié comme indiqué sur la recette, un autre quart jambon chèvre et un quart chèvre noix. On a adoré.

Avec cette recette je participe  à une Escapade en cuisine sur le thème du pique-nique salé. Je pioche une recette chez C'est Nathalie qui cuisine et c'est Le miam de Ninou qui pioche chez moi

image

Bon app !! 
 

vendredi 25 juillet 2014

Banana bread aux pépites de chocolat au lait {recette enfant}




Ingrédients pour 6 personnes
100g de beurre
300g de farine
1 sachet de levure 
1 pincé de sel 
1 sachet de sucre vanillé 
100g de sucre en poudre
3 œufs
2 bananes
100g de grosses pépites de chocolat au lait

Recette
Préchauffer le four à 180°.
Au mixeur électrique ou à la main, mélangez la farine, la levure, le sel puis ajoutez le sucre avec le beurre fondu et enfin les œufs. Ajoutez les bananes écrasées et mélangez bien. Pour un petit plus de gourmandise, ajoutez les pépites de chocolat au lait.
Versez la pâte dans un moule en silicone, cuire  45 minutes.

Commentaires
Je n'achète plus de pépites de chocolat je prends des tablettes que je casse, les pépites sont ainsi plus grosses et les enfants préfèrent (et moi aussi). Un banana bread onctueux réalisé par Monsterboy seul que j'ai dévoré. Si vous avez d'autres recettes de cake bread je suis preneuse c'est mon truc du moment.

J'ai trouvé la recette ici 

Bon app !!